Meilleurs placements - Placement dans un PEL (Plan d’épargne logement)



Un placement dans un PEL (Plan d’épargne logement) a été établi pour aider financièrement les personnes intéressées par l’achat de propriété immobilier.

Principe du PEL

Le plan d’épargne logement est un placement financier proposé par les banques et les caisses d’épargne. Créé en France en 1969, il a pour but de faciliter l’acquisition de propriété immobilier.

Le PEL permet de bénéficier d’un prêt avec un taux relativement bas pour l’achat immobilier. Pour avoir le privilège d’obtenir ce taux favorable, il faut souscrire à une épargne pendant une durée minimum de quatre ans.

L’ouverture d’un PEL nécessite au minimum la somme de 225 euros. Le dépôt annuel doit s’élever au minimum à 540 Euros.

Dans le cas où ce montant n’est pas payé alors le placement est totalement bloqué et les versements ne sont plus pris en compte.Ce n’est qu’une fois le compte fermé que vous pouvez avoir accès à ce prêt à taux avantageux.

A noter que ce prêt est uniquement accordé dans quelques cas. Citons l’acquisition ou l’amélioration de votre résidence principale. Mais aussi l’extension ou la construction de votre résidence secondaire.

Le PEL est également accordé pour acquérir un local destiné à faire des affaires ou du commerce. Outre l’avantage d’un taux favorable, l’Etat donne aussi une prime aux épargnants. Prime qui est soumise au respect d’une condition : les épargnants doivent réinvestir l’argent obtenu grâce au PEL dans un achat ou construction immobiliers.

Les conditions du PEL

Le PEL est un plan d’épargne rémunéré, c’est-à-dire qui verse des intérêts aux épargnants. Cet intérêt est versé à la fois par les banques et par l’Etat.

À partir de l’année de 2003, le taux de rémunération globale- c’est-à-dire en tenant compte des intérêts versés par la banque et l’Etat- est de 3,5  %.

Le taux hors prime – c’est-à-dire en tenant compte uniquement des intérêts versés par la banque est de 2,5%.

Au cas où il y a rupture de contrat avant les 4 années minimum requises, les intérêts de l’épargne sont calculés à la baisse. Ceci s’applique à ceux qui décident de résilier avant deux ans.

En outre, l’Etat ne leur verse plus aucune prime. Et ils ne bénéficient plus du prêt pour le logement.

Pour ceux qui décident de rompre avant le troisième anniversaire du contrat, ils n’auront plus le droit de bénéficier du prêt pour le logement ainsi que de la prime versée par l’Etat.

Néanmoins, les intérêts de leur épargne- c’est-à-dire hors prime- ne sont pas revus à la baisse.

Pour ceux qui décident de se passer du PEL entre la troisième et la quatrième année, ils bénéficient du taux d’intérêt du PEL (hors prime) mais la prime accordée par l’Etat baisse de moitié.

En outre, ils conservent le droit d’avoir le prêt pour le logement.

Par ailleurs, le plafond de versement dans le PEL est de 61 200 euros et celui de la somme à emprunter est de 92 000 euros.

Il n’y a pas de conditions d’âge imposées pour souscrire et placer de l’argent dans un PEL.





A voir également :

Laisser une réponse