Immobilier - Investir dans l’immobilier ancien



Faire un investissement dans l’immobilier ancien peut être rentable de nos jours. Mais avant de se lancer dans une telle opération, certains points doivent être pris en compte.

Les instructions à suivre pour l’investissement dans l’immobilier ancien

Il estjudicieux de suivre certains conseils avant d’investir dans l’immobilier ancien. En effet, il faut prendre en considération le choix de l’emplacement quand on veut se lancer dans un tel investissement. Ainsi, il est préférable de choisir des maisons situées dans des zones économiquement actives où les perspectives professionnelles sont nombreuses.

Outre l’emplacement, il y a aussi le milieu environnemental qu’il faut prendre en compte : pollution et santé ne font pas bon ménage. Il est donc nécessaire d’aller sur place pour obtenir toutes les informations relatives à l’environnement et à l’économie de la région.

La mairie est le lieu par excellence où l’on peut obtenir ce type de renseignements.

Il est également conseillé de s’adresser aux habitants pour ne pas avoir un point de vue biaisé sur la situation réelle de l’endroit.

Toute décision précipitée est à proscrire. Dans la décision d’achat, il vaut mieux choisir un bien immobilier à prix abordable pour faciliter l’obtention de gains lors de la revente ou de la location.

Les maisons individuelles, les immeubles avec une petite surface comme les studios sont sources de rentabilité dans l’immobilier ancien.

Les avantages tirés de l’investissement dans l’immobilier ancien

La rentabilité de l’investissement dans l’immobilier ancien peut être conséquente. Le pourcentage de rentabilité est compris entre 4% et 5% et les impôts fonciers diminuent de 30 %. Tel est par exemple le cas pour un investissement dans l’immobilier locatif ancien.

Il faut aussi remarquer que le coût d’un immobilier ancien est moins prohibitif que celui d’un immobilier neuf. D’ailleurs, les impôts ne sont pas pris en compte si le titre de la propriété immobilière a été acquis pour une durée minimale de 15 ans.

Les inconvénients de l’investissement dans l’immobilier ancien

Il y a aussi des inconvénients dans le choix d’un investissement dans l’immobilier ancien. En effet, pour être définitivement le propriétaire, il faut passer par de nombreuses démarches.

Ces dernières peuvent donc décourager l’investissement dans l’immobilier ancien en augmentant certaines dépenses telles que les taxes et autres prélèvements sociaux.

Sans compter une perte de temps due aux va-et-vient pour obtenir toutes les informations sur l’économie de la région, la situation environnementale de celle-ci, etc.

Il faut aussi reconnaître que les placements dans l’immobilier ancien réservent quelques fois de mauvaises surprises. Nul n’est à l’abri de dégâts soigneusement cachés.

De même, il est assez difficile de trouver des locataires.

L’investissement risque donc d’être ruineux si l’on tombe sur un promoteur véreux.

Les concernés par l’investissement dans l’immobilier ancien

Chacun peut investir dans le domaine de l’immobilier ancien mais ceux qui sont les plus concernés sont les individus riches ayant déjà environ plus d’une cinquantaine d’années, et qui veulent faire un investissement dans le domaine de l’immobilier.

Quoi qu’il en soit, l’offre est suffisamment large pour satisfaire une clientèle variée.





A voir également :

Laisser une réponse