Actus éco et finances - L’état de grâce des lotissements communaux



Pas toujours aisé de trouver le logement de ses rêves, que ce soit par les annonces gratuites, les petites annonces immobilières payantes ou les agences immobilières ! Si l’accession à la propriété fait toujours rêver nombre de ménages français, la réalité ne permet pas toujours de concrétiser cette envie.

L’achat d’une maison représente en effet, un budget plus ou moins important selon la zone géographique, et il n’est pas toujours facile de disposer d’une telle somme. Cependant, certaines communes font des efforts pour stimuler les ventes immobilières en créant de nouveaux lotissements communaux, particulièrement prisés des acheteurs.

Le prix du terrain à vendre est nettement moins cher que dans le secteur privé, et explique cette tendance à prendre d’assaut les lotissements municipaux. A tel point qu’il arrive fréquemment que les futurs propriétaires viennent chercher des informations en mairie dès les premières rumeurs de création, avant même que les lots ne soient mis en vente.

Guingamp illustre parfaitement cette tendance avec des lotissements communaux aux prix très attractifs (35 € TTC le m2), contre des tarifs pouvant aller jusqu’au double dans le privé. La commune profite de cet engouement pour dynamiser le bourg, comme c’est le cas dans de nombreuses autres communes, en construisant des logements autour du centre.

Cette technique semble fonctionner à merveille puisque les lots municipaux sont rares, contrairement aux maisons privées qui peinent à trouver leur public. Seul bémol à cet enthousiasme général, la crise économique et financière qui conduit certains acquéreurs à abandonner ou repousser leur projet de construction immobilière faute de moyens.





A voir également :

Laisser une réponse