Actus éco et finances - 17 décembre 2010 l’actu éco et finance



Les brèves  économiques et financières du 17 décembre 2010:

Le président français Nicolas Sarkozy a souhaité vendredi à Bruxelles que l’Union européenne puisse « aller plus loin » rapidement en matière de « convergence des politiques économiques » et de « mise en place du gouvernement économique de la zone euro ».

Le Premier ministre britannique a confirmé vendredi avoir scellé une alliance avec la France et l’Allemagne pour demander un gel du budget de l’UE jusqu’en 2020, en raison du contexte de disette budgétaire général sur le continent.

Le moral des entrepreneurs allemand vole de record en record en cette fin d’année, à la faveur de perspectives 2011 bien meilleures que prévu pour la première économie européenne malgré la crise de la dette dans la zone euro.

L’austérité draconienne décrétée par le gouvernement britannique va jeter près d’un million de personnes dans la pauvreté absolue, a indiqué vendredi l’Institut pour les études budgétaires (IFS), un centre de réflexion indépendant.

Le moral des industriels français s’est amélioré en décembre, gagnant trois points à 103 points par rapport au mois précédent et retrouvant son niveau de mi-2008 avant le début de la crise, a annoncé vendredi l’Insee.

La Bourse de Paris évoluait autour de l’équilibre vendredi à la mi-journée, réagissant peu à la sévère dégradation de la note irlandaise par l’agence de notation Moody’s.

La dette des administrations publiques espagnoles a atteint au troisième trimestre 611,19 milliards d’euros, soit 57,7% du PIB, la proportion la plus forte depuis 2000, selon les chiffres publiés vendredi par la Banque d’Espagne.

Le chef du gouvernement italien et magnat des affaires Silvio Berlusconi a plaidé lors du sommet de l’UE à Bruxelles en faveur de la création d’euro-obligations et s’est même déclaré prêt à en acheter, ont indiqué vendredi ses collaborateurs.

Après avoir longtemps endossé le costume de financier – prédisant au passage la crise des subprimes – l’anthropologue belge Paul Jorion vit désormais des 2.000 euros mensuels donnés par les lecteurs de son blog, devenu une référence en matière économique.

La Bourse de New York a ouvert à l’équilibre vendredi, après l’adoption par le Congrès des Etats-Unis du compromis prolongeant les allègements fiscaux: le Dow Jones perdait 0,04% et le Nasdaq gagnait 0,18%.





A voir également :

Laisser une réponse